Le travail manuel de la vigne

Notre conduite du vignoble privilégie les méthodes artisanales, manuelles et traditionnelles

Plantations de pieds de vigne

Les plantations de pieds de vigne sont réalisées à la main, au printemps :

  • Avec une densité de 4 000 pieds hectare, ce chantier mobilise 4 personnes pour réaliser les trous à la cuillère, et 4 personnes pour mettre le plan en terre et l’arroser.
  • Deux jours sont nécessaire pour planter ainsi 1 hectare.

Les deux années qui suivent la plantation, les pieds sont aussi désherbés à la main, à l’aide d’une bêche, pour ne pas le heurter de manière radicale. Nous passerons au désherbage mécanique à la 3ème année (lien vers le désherbage mécanique)

Travaux en vert, réalisés de mai à juillet

Lors des travaux en vert, réalisés de mai à juillet, nous faisons à la main :

  • l’épamprage. Cette façon consiste à enlever les pousses non désirées sur le pieds de vigne dès son départ en végétation, du bas  jusqu’au cœur du cep (mois de mai)
  • le levage . Dans ce cas, nous palissons la vigne 2 à 3 fois pendant la période de végétation (mois de juin à juillet).
  • L’échardage (mois de juillet). Il permet d’aérer la zone fructifère sur un pied de vigne en éliminant les gourmands, ou entre-cœurs qui poussent sur les bois de l’année.Contrairement à l’effeuillage mécanique, l’échardage permet de conserver la feuille mère décisive pour une bonne photosynthèse et une bonne maturation du fruit. Son aération nous protège aussi des risques de botrytis (champignon se formant sur la baie lorsque le raisin arrive à maturité).
  • L’éclaircissage (ou vendanges en vert), permettant une gestion raisonnée des rendements par pied (mois de juillet)
  • La vendange est faite aussi manuellement, et  permet un tri du raisin dés la récolte avec:
  • la sélection des grappes de raisins à maturité
  • la séparation des éventuels grains botrytisés
  • une cueillette propre sans végétaux (feuilles)

Le raisin récolté est ainsi intact, avec des baies non éclatées, et donc sans risque d’oxydation et évite l’emploi de sulfite dans la vendange)

Fumure naturelle des parcelles

La fumure naturelle des parcelles est pratiquée, à l’automne, un labour est fait sur certains rangs de vigne, pour ouvrir le milieu du rang sur 20 cms de profondeur, et épandre dans ce sillon,à la main, du fumier de cheval composté.

L’apport d’engrais naturel sur le vignoble est ainsi réalisé.

Palissage

Epamprage

Fumure Naturelle

Fumure Naturelle

Chateau les Maubats | Vins de Bordeaux

Lettre d'information

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir nos informations et nos offres commerciales

Vous vous êtes inscrit avec succès

Pin It on Pinterest

0
Mon panier